Avant tout …

*

bienvenue schroumf

*

Bonjour et bienvenue sur ce blog,

A la création de ce blog en novembre 2012, mon fils Marc a 9 ans, il est au CM1. Il présente des troubles neurovisuels et sensorimoteurs à l’origine d’une dysgraphie, dysorthographie,  dyscalculie spatiale. Il a été diagnostiqué l’année précédente après un début de scolarité difficile et un parcours  médical chaotique à la recherche d’une explication à ses nombreuses difficultés. Nous avions perdu beaucoup de temps avec des professionnels non informés, des pistes psy « fumeuses » : c’est le petit dernier, il manque de maturité, vous le couvez trop, laissez-le affronter ses difficultés, reprenez tout de suite le travail... Pourtant, dès la moyenne section de maternelle, l’orthoptiste de la PMI nous avait signalé un défaut de la convergence des yeux. Notre ophtalmo ne s’en était pas inquiété plus que ça, s’arrêtant à son acuité visuelle parfaite. Or donc, c’est au terme d’une prise en charge pluridisciplinaire par le réseau de santé PLURADYS , que nous avons découvert que des troubles neurovisuels (défaut majeur de la convergence des yeux avec diplopie + troubles de la stratégie exploratoire) et des troubles sensorimoteurs ( vestibulaires, posturaux et de la motricité fine) étaient à l’origine de ses difficultés en lecture, sa dysgraphie, sa dysorthographie et sa dyscalculie spatiale.

En septembre 2013, Marc a 10 ans, il est au CM2 et nous avons, pendant 18 mois, essayé de rééduquer ses troubles du regard en orthoptie « classique » et neurovisuelle, mais la convergence des yeux ne tenait pas et nous avions aussi des retours en arrière en neurovision. Par ailleurs, les troubles de Marc ont aussi résisté à la kinésithérapie, à l’ergothérapie et à l’orthophonie. L’hypothèse d’un dysfonctionnement du système proprioceptif a donc été émise par l’équipe qui le suit et un SDP a été diagnostiqué par le Dr Quercia .  Marc suit donc maintenant un traitement proprioceptif  qui semble prometteur.

Par ailleurs, comme bien d’autres mamans avant moi,  j’ai cherché des idées, réfléchi et préparé des supports pédagogiques  pour aider mon fils à progresser dans ses apprentissages scolaires. Je me suis pour cela beaucoup inspirée du travail d’autres parents et d’enseignants sur Internet. J’ai apprécié de trouver leurs documents mis généreusement à disposition des internautes, qui m’ont été d’un grand secours. J’ai, de plus, bénéficié de l’aide de l’ergothérapeute qui suit mon fils et des soirées d’aide aux devoirs mises en place par le réseau PLURADYS . Ces éléments m’ ont permis de mieux comprendre les difficultés et le fonctionnement cognitif de mon fils.

Lors de la création de ce blog, j’en étais arrivée au constat suivant : je n’avais pas trouvé sur Internet de site de parent abordant le thème spécifique des troubles neurovisuels. J’ avais alors décidé d’ouvrir ce blog pour partager notre expérience, le fruit de mes recherches et de mon travail (vous trouverez  donc sur ce site des adaptations pédagogiques et des informations sur les troubles neurovisuels, mais aussi maintenant sur le SDP, les différents troubles dys etc ).

J’espère qu’il sera utile à d’autres parents et les aidera à soutenir leurs enfants dans leurs apprentissages scolaires. Puisse-t-il aussi aider quelques enseignants à accompagner leurs petits élèves en leur permettant de mieux comprendre leurs troubles et en leur donnant quelques pistes pédagogiques…

*

***

Enfin, pour en finir avec les idées reçues concernant les enfants dits paresseux, voici une vidéo très intéressante de la psychologue praticienne Jeanne Siaud Facchin (Cliquez sur l’image) :

*

Avant tout ... enfant-paresseux-300x177

*



50 commentaires

  1. Ermeline dit :

    Merci pour ces informations, liens et articles qui me seront bien utiles pour préparer ma rentrée de septembre… En effet, j’accueillerai en 2ème primaire un loustic pour qui l’on a diagnostiqué ce mois-ci des troubles neurovisuels particulièrement importants… Je vais donc adapter mon travail à ses difficultés.

  2. troublesneurovisuels dit :

    Je puise suffisamment d’idées sur vos nombreux blogs, alors si le mien peut aussi aider quelques enseignants et enfants, tant mieux !
    C’est un juste retour des choses …

  3. Corinne dit :

    Bonsoir Corinne,

    C’est avec grand plaisir que je consulte ton blog et je te remercie de me le faire partager. Je découvre cette année les troubles neurovisuels avec mon élève et ton blog me permet de mieux comprendre ses difficultés et surtout de trouver des méthodes de travail adaptées.
    Bon CM2 à Marc dans sa nouvelle école et bonne continuation à toi.
    Au plaisir de te lire ou de te revoir.
    Bises.
    Florence.

  4. troublesneurovisuels dit :

    Bonsoir Florence,

    Ca me fait plaisir de lire ton petit commentaire. Marc est plus grand que ton élève, mais je pense que tu peux quand même trouver ici des pistes de travail. En ayant conscience que toute la partie grammaticale concerne plutôt son autre « problème », en cours de diagnostic. Si tu as des questions n’hésite pas !
    Biz
    Corinne.

  5. FELLA dit :

    BONJOUR . JE SUIS UNE UNE ETUDIANTE EN ERE ANNÉE MASTER. VOTRE BLOG EST TRÈS INTÉRESSANT POUR NOUS AUSSI LES ETUDIANTS. NOUS ESPÉRONS COLLABORER AVEC LES PARENTS ET LES PROFESSIONNELS AFIN D’ABOUTIR A QUELQUES NOTIONS PALLIATIVES ET REEDUCATIVES POUR CES TROUBLES.

  6. HURAUX dit :

    Bonjour, je suis la maman très paumée d’un jeune garçon de 8 ans et en CE1 multi niveau ( CE1 au CM2 ).
    Je viens de trouver votre blog a force de chercher sur le net, de discuter avec son orthophoniste et son orthoptiste…

    Maël est né au Sri Lanka, proposé à l’adoption internationale nous sommes donc enfin ses parents et le découvrons à l’age de 10 mois. Petit bonhomme né avec une fente labio palatine, sa maman bio ne pouvait subvenir aux futures opérations et soins et a donc préféré le confier à une famille pour lui offrir plus de chances dans le futur.

    Pas de connaissances sur une éventuelle pré maturité.

    Il grandit normalement mais certaines choses ne l’attirerons jamais, les cubes a empiler, le coloriage, etc. c’est un jeune enfant gauche et il l’est encore assez.

    Sa maitresse en maternelle est peu expérimentée et ne nous alerte sur rien.

    Passage en CP; horreur, il ne reconnait pas les lettres, gribouille, bref.. proposition de redoublement et en avril nous le faisons voir a un ophtalmologiste qui découvre une hypermetropie et une grosse absence de convergence. Hop séances d’orthoptie.

    Maël apprend à lire durant l’été et passe en CE1 car la commission m’entend. Cet enfant vu son affect associe redoublement à la nullité et donc a son abandon.

    Nous sommes cette année en CE1. Il lit de façon hachée mais progresse. Il déteste écrire, se crispe sur son stylo.
    Il est toujours assit n’importe comment.. en novembre déja sa maitresse me dit : probable CE1 a faire en 2 ans !

    Bien sur cela m’agace. un enfant qui travail, qui progresse, et bien sur qui ne croit plus en son enseignante, et qui le matin dit qu’il n’aime plus l’école.

    Les adaptations des documents sont misent en place en tâtonnant. Les enseignantes épurent les documents, les fluotent, augmentent les polices d’écriture seulement depuis mars avril :-(

    Bref, seul mot : redoublement ! oui mais pour faire quoi ? les mêmes choses sur les mêmes bases ? lui faire perdre totalement sa faible confiance en lui ???

    Bref, comment trouver le ou les professionnels de santé qui pourrait le dépister car l’orthoptiste me parle de dyspraxie… pourtant il fait ses lacets depuis septembre, et a su faire du vélo vers 4 ans, etc.

    en grande section de maternelle le bilan de la psychomotricienne était normal.

    Je m’épuise, lui aussi. donc qui a pris en charge Marc pour que vous puissiez enfin avancer et avoir un enfant épanouit ???

    Votre bloc semble trop génial. Je vais l’adopter en tout cas !

    Merci a vous pour tout ce super boulot ! et peut être pour vos bons conseils.

    Nathalie

  7. troublesneurovisuels dit :

    Bonjour,

    Seul un bilan pluridisciplinaire pourra confirmer ou écarter la dyspraxie (ergothérapeute, orthoptie neurovisuelle, orthophonie, bilan neuropsychologique et médecin pour la pose du diagnostic : pédiatre, neuropédiatre, médecin de rééadaptation fonctionnelle). Pour cela vous pouvez vous adresser à un centre référent des troubles des apprentissages dans un CHU(temps d’attente souvent assez long) ou à réseau de santé dys (il n’y en a pas dans toutes les régions).
    Je vous conseillerais aussi de creuser du côté d’un SDP auprès d’un ophtalmoposturologue (encore très rares…).
    Comme vous le voyez, la pose d’un diagnostic est déjà un parcours du combattant et dépend de la région où vous habitez. Quant au parcours scolaire et aux adaptations, c’est aussi une course d’endurance que l’on joue aux dés chaque année.!

    Bon courage.

    PS / Pour la dyspraxie, vous pourrez trouver des adresses sur le site :
    http://www.dyspraxie.info/index.php?option=com_content&view=article&id=268:carte&catid=82:departements

  8. Smithc748 dit :

    Spot on with this writeup, I actually believe this website needs a great deal more attention. Ill probably be returning to read through more, thanks for the info!

  9. Smithd340 dit :

    This really is actually fascinating, That you are a quite specialist blogger. Ive joined your rss feed and sit up for looking for more of your excellent post. Also, I have shared your web site in my social networks!

  10. RAUSCH MARIE ANNICK dit :

    N’oubliez pas le bilan psychomoteur ! qui lui aussi est nécessaire pour la reconnaissance et l’accompagnement de tous le troubles moteurs dont des dyspraxies troubles aussi d’origine sensori-motrice , les troubles attentionnels liés aux problèmes visu,els. Travail donc corporel sensoriel, labyrinthique, coordinations, la posture, le graphisme et motricité fine (praxie) , planification, organisation, gestion de la tâche…

  11. virginie dit :

    Un petit mot pour te remercier de tout cœur de ton blog !!grâce à toi ,j’ai put aider mon fils Arthur (9 et demi cm2), on vient de lui détecter des troubles neurovisuels avec plusieurs dys .
    C’est son ergothérapeute qui m’a donné ton lien de blog !Merci encore !!

    • troublesneurovisuels dit :

      Merci pour ce retour qui permet de se sentir moins seule derrière son écran !
      Et bon courage pour la suite. L’établissement d’un diagnostic est une étape importante, mais le chemin est encore long derrière. Néanmoins, bien entourés et avec de la ténacité, on avance petit à petit …

  12. virginie dit :

    Rebonjour , j’aimerai savoir si ton fils a eut lui aussi du stress pour aller à l’école . Comme une phobie , il refuse , vomit , douleur de ventre , pourtant il va depuis la maternelle dans une petite école privée , tout le monde le connait , on lui en place une pai ,il est aidée de l’avs qui est dans sa classe .il est suivi par un pédopsychiatre , psychologue ( c’est lui qui la demandé pour se libérer de ses peurs ), d’un orthoptiste.Moi ,je suis au foyer , donc je m’occupe de lui tout le temps! merci pour ta réponse ! bonne journée !

  13. troublesneurovisuels dit :

    Bonjour,
    Alors non, Marc n’a pas eu une telle phobie. Nous avons dû le changer d’école en fin de CM1, après une année qui s’était mal passée, et nous l’avons mis dans une école privée où les enfants dys sont pris en considération. Ca se passe bien maintenant et je peux même dire qu’il est heureux d’aller au collège tous les matins (lui-même le dit qu’il y est bien). Sais- tu s’il s’est passé quelque chose : moqueries? harcèlement ?
    Si vraiment tu vois que ça ne s’arrange pas, il y a la solution de l’école à la maison que d’autres parents d’enfants dys ont choisi comme là :
    http://laventuredemietlou.blogspot.fr/
    http://jeminstruis.blogspot.fr/p/pourquoi-linstruction-en-famille_16.html

    Bon courage !

  14. virginie dit :

    merci beaucoup pour tes conseils !! cela me touche beaucoup !! Heureusement que tu as créer ce blog , grâce à toi je me sent moi seule , je le regarde souvent et grâce à toi ,je peux aider mon fils !!

  15. troublesneurovisuels dit :

    Ton désarroi je l’ai connu moi-aussi il y a quelques années et il me renvoie à des souvenirs bien difficiles. Ce que je veux transmettre par ce blog, c’est l’espoir. Montrer qu’on peut se battre pour nos enfants, qu’il y a des solutions pour nos petits dys et qu’il ne faut surtout pas baisser les bras et les laisser tomber. Montrer que nous parents avons aussi un rôle majeur à jouer. Nous ne pouvons pas tout demander aux professionnels et enseignants. C’est pourquoi je partage aussi mes outils dans l’espoir qu’ils puissent aider d’autres enfants à sortir de l’ornière.
    En ce qui concerne l’école à la maison, je m’étais posée très sérieusement la question il y a trois ans de ça. Nous avons d’abord tenté cette école privée qui s’est avérée être une très bonne solution pour mon fils qui s’y est fait de bons copains qu’il a retrouvé dans sa classe en 6°, son collège actuel faisant partie de même groupe. Pour ma part, j’assure le soutien pédagogique spécialisé, car je vois bien que dans certaines matières, il a besoin d’aborder les apprentissages de manière différente. Ce compromis s’est avéré être la bonne solution pour lui. Si ça n’avait pas été le cas, je l’aurais déscolarisé.
    On ne peut laisser nos enfants, intelligents et en pleine construction identitaire, se laisser démolir à longueur de journées par une institution qui n’a rien compris à leur différence et leurs besoins. Tu es toi aussi à la maison, tu as donc du temps et cette possibilité. Si tu vois que ça ne s’arrange pas, ne le laisse pas souffrir inutilement et prends conseil auprès de Lysalys (http://laventuredemietlou.blogspot.fr/) qui pourra sûrement t’aider à envisager l’IEF avec sérénité.

  16. malou dit :

    Merci pour ce blog. Cela fait 4 ans que je me bats avec les institutions médicales et encore récemment avec plusieurs bilans, un centre référent des troubles des apprentissages à Tours m’a dit que mon fils était normal et qu’il fallait que je m’y fasse…malgré un suivi chez le Docteur QUERCIA, orthophoniste etc..

    Je vous remercie d’avoir posté ce travail formidable que je vais m’empresser d’utiliser puisque votre fils a les mêmes symptômes que le mien.

    Bien à vous,
    MA
    PS : je ne manquerai pas de conseiller votre site dans l’école privée où se trouve mon fils.

  17. troublesneurovisuels dit :

    Bonjour Malou,
    Votre fils est peut-être comme le mien : il a des capacités intellectuelles qui lui permettent de masquer ses difficultés durant le temps des fameux bilans qui sont faits eux-aussi pour une norme d’enfants … Et on se trouve dans ce cercle vicieux : les capacités masquent les dys et les dys masquent les capacités. Il faut tomber sur des professionnels (rares ???) qui connaissent bien les deux versants du problème. Par contre, chez nous, le SDP avec une hypertonie musculaire très importante n’a fait aucun doute pour le Dr Quercia. Depuis combien de temps votre enfant bénéficie-t’il du traitement proprioceptif ? Voyez-vous des améliorations ? Ici, il nous a fallu une année pour le stabiliser, mais maintenant les progrès sont flagrants dans tous les domaines…
    Puisque votre enfant a des symptômes qui ressemblent à ceux de mon fils, a-t’il les mêmes difficultés avec la grammaire et la conjugaison ?
    En effet, les bilans de mon fils ont montré plutôt des troubles que l’on retrouve plutôt chez les dyspraxiques : écriture, calcul. Et cette difficulté importante avec la grammaire et la conjugaison ne semble pas correspondre à ce tableau. Du coup, ça m’interroge ?

    Au plaisir d’échanger à nouveau.

  18. virginie dit :

    Je te souhaite de tout cœur de très bonne fêtes à toi et ta famille !!!gros bisous et longue vie à ton blog !!!!

  19. Anne-marie Palumbo dit :

    Bonjour Corinne,
    Je découvre ton blog et tout le travail que tu as réalisé pour aider ton petit Marc. Bravo et bon courage !!!
    Gros bisou. Ta tite soeur. Anne-Marie

  20. troublesneurovisuels dit :

    Bonjour petite soeur,

    Bienvenue dans l’antre virtuel de notre petit combat quotidien contre le handicap cognitif, et merci pour tes encouragements. Grosse bise à toi aussi.
    Corinne

  21. Audrey dit :

    Bonjour,

    Je viens de découvrir votre blog. Le travail que vous avez fait est incroyable! Un grand bravo!

  22. troublesneurovisuels dit :

    Merci pour votre message !

  23. virginie dit :

    Bonjour , me revoici pour te demander de l’aide , je sais que tu ne pourras peut être pas faire grand chose , mais un conseil , je ne sais plus quoi faire !!

    voilà après, ou plusieurs bilans suivi du wisc 4 ouon a mit une grande précocité verbale , on m’a conseillé de faire un dossier à résodys , je l’ai fait il m’ont donné un rdv avec un médecin référant , il devait faire la synthése de tous les bilans de mon loulou (10 ans et demi cm2).

    il a fait lui aussi passer un autre bilans et nous a expliqué qu’arthur avait une dyspraxie visuo spatial , une précocité et une tda sans hyper activité .
    pour son suivie , car son écriture n’est pas du tout automatisé , il a 5 écritures complétements differentes !! très lent .
    on m’avait envoyé voir une psychomotricienne , qui nous a dit aprés le bilan qu’arthur n’avait pas de dyspraxie , mais quand est fait il n’avait pas son écriture automatisé , soi disant il ne pas couper sa viande car il n’a pas de force dans sa main , il ne sait pas s’habiller car il est fainéant !et quand tout elle ne sait pas ce qu’il a !!! elle doit nous revoir pour les résultats le 7 juillet car elle doit contacter les docteurs qu’il le suivent !! elle met tout sur le compte de sa fatigue car depuis sa naissance , il ne dort pas beaucoup , là j’attends encore un nouveau bilan du sommeils , les neurologue me disent quand est fait arthur souffre de grosses terreurs nocturnes , et qu’il est insomniaque ! jesais plus quoi pensait ,on recule à nouveau , mon fils qui était si heureux de penser que c’était pas sa faute , recommence à se renfermer , il ne sort plus, il pleurs tout le temps !! je sait plus quoi faire !!!
    j’aicontacté mon médecin référant mais il ne m’a toujours pas répondu !! il rentre en 6 éme dans un college privée , mais tout le monde nous abandonne , encore une fois car on me dit qu’il rentre pas dans une case !!

    dit moi ton avis , je sais plus quoi penser , merci d’avance !!

  24. troublesneurovisuels dit :

    Bonjour Virginie,
    Premier point : une psychomotricienne ne peut poser (ou pas) un diagnostic de dyspraxie, seul un médecin peut le faire.
    Deuxième point : attention à la difficulté de poser un diagnostic de dys chez un enfant précoce, qui de de par ses grandes capacités de raisonnement arrive à fausser les bilans durant la faible durée de ceux-ci. J’avais posté un sujet sur la question :
    http://troublesneurovisuels.unblog.fr/2015/03/03/dr-michel-habib-dys-et-douance-recherches-scientifiques/
    Les épreuves standardisées le sont pour une norme d’enfants et quand notre enfant est intellectuellement hors de cette norme, ces épreuves n’arrivent pas toujours à détecter ses troubles …Il faut tomber sur des professionnels qui connaissent bien les deux versants du problème et ils ne sont pas si nombreux … Je suis bien placée pour le savoir puisque j’ai aussi longtemps galéré, mon fils compensant tellement bien ses troubles durant les bilans qu’il en ressortait dans la norme. Personne ne comprenait l’ampleur de ses difficultés au vu de ses bilans … Du coup, aujourd’hui, pas de diagnostic « officiel » et donc pas d’aide de la MDPH puisque mon fils ne rentre pas dans les cases.
    Troisième point : Comme dit le proverbe « peut importe le flacon pourvu qu’on ait l’ivresse ». Au final, je dirais peut importe le diagnostic pourvu qu’on te propose l’aide nécessaire. Dans ton cas, ton fils a 10 ans et demi, il rentre donc en 6° l’année prochaine et son écriture n’est toujours pas automatisée ni rentable. Qu’est-ce qu’on attend pour le former sur ordinateur ? C’est un ergothérapeute que tu devrais voir, car il est temps d’avancer (Cela dit, sans aide de la MDPH, tu devras tout financer. Nous, parents d’enfants précoces et dys, devont avoir les moyens pour pouvoir aider nos enfants …).
    Quatrième point : Je serais bien tenté de te conseiller aussi de voir un ophtalmo-posturologue en parallèle du reste, pour voir s’il n’y a pas éventuellement un SDP (qui peut aussi jouer sur le sommeil).

    Pour ma part, j’ai suivi mon instinct, au départ bien seule contre tous, persuadée que les difficultés de mon fils étaient bien réelle et d’une ampleur bien plus importante que celle évaluée au départ. Et le temps m’a donné raison … Je n’ai pas lâché le morceau et j’ai insisté et frappé à des portes jusqu’à ce que je trouve enfin l’aide dont avait besoin mon loulou.

    Bon courage ! (Je sais, c’est épuisant …)

  25. virginie dit :

    un Grand Merci , de te lire m’a rendu du courage !! que cela fait du bien d’être aidé !!J’ai lu ton message à mon fils , qui a soupiré et m’a dit « tu vois je suis pas seul « , aprés il a sourit !!mon dieu que cela fait du bien !! je vais photocopier ton message pour le montrait à mon entourage , je vais regarder la page , etje vais étudier ça !! merci de m’avoir pas laisser tomber !! pleins de bisous !!
    Et bonne vacances à toi et à toute ta famille !

  26. aurorenono dit :

    Bonjour,
    Je découvre avec joie votre blog!
    Je suis enseignante spécialisée en centre de rééducation pour enfants et adolescents présentant des troubles moteurs et cognitifs. Mon travail se rapproche beaucoup de ce que vous faites avec Marc!
    J’ajoute votre blog à mes favoris. :)
    Voici le mien: http://aurorenono.eklablog.com/

  27. troublesneurovisuels dit :

    Merci de votre commentaire !

  28. Natacha dit :

    Bonjour,

    Je découvre votre blog, et me sens tout d’un coup moins seule!
    Ma fille, âgée de 8ans et demi, a été diagnostiquée dyspraxique visuo-spatiale il y a 2 mois, après près de 2 ans de « ping-pong » entre divers spécialistes : orthophoniste, orthoptiste, neuro-psy, psychomotricienne… qui minimisLe WISC 4 avait révélé une grande différence entre QIV (supérieur à la moyenne), et QIP (moyenne basse). La psychomotricienne avait évoqué un trouble neuro-visuel, écarté par l’orthoptiste (en fait, ma fille avait réussi à compenser lors du bilan…)
    Suite à un déménagement, ma fille a rencontré un nouveau neuro-psy qui lui a fait refaire des tests et a diagnostiqué la DVS.
    Ayant

  29. troublesneurovisuels dit :

    Bienvenue sur mon blog, et bon courage pour la suite ! Le diagnostic n’est finalement qu’un départ et la route est encore longue derrière …

  30. Natacha dit :

    Petit problème de frappe, et le message est parti avant d’être fini… Je continue donc :
    Ayant eu connaissance par hasard du SDP, j’ai fait des recherches et il me semblait bien reconnaitre ma fille dans les troubles évoqués. Nous l’avons donc emmenée consulter un podologue-posturologue, et mes doutes se sont confirmés : SDP ! Pour le podologue, ses troubles (dyspraxie, dysgraphie, dysorthographie et pseudo-dyslexie)sont les conséquences du SDP.
    Niveau « traitement » : ma fille porte des semelles depuis qqs jours. Elle a essayé l’écriture sur pupitre incliné, et en a ressenti un réel confort. (Nous avons d’ailleurs découvert à cette occasion qu’elle avait mal au cou quand elle écrivait ou lisait, ce dont elle ne s’était jamais plainte, pensant que c’était normal…)
    Elle doit voir un orthodontiste (suspicion de classe 2 orthodontique), mais les délais sont longs : rdz-vs dans un peu plus de 7 mois !
    Le podologue a évoqué l’éventualité de lunettes à prismes, mais le spécialiste le plus proche(170 Kms)ne vient que 2 ou 3 fois/an.
    Un bilan avec une ergothérapeute spécialisée dans les troubles des apprentissage est prévu mi-janvier.
    Dur de devoir attendre si longtemps entre les rdz-vs, et je doute que seules les semelles puissent suffire…
    Le plus difficile, c’est avec l’école : la direction ne veut pas faire d’individualisation, refuse d’entendre parler d’AVS ou d’ordinateur… L’enseignante semble dépassée, elle ne connait visiblement pas le problème. L’école nous a quand même proposé un PAP, mais qui est superficiel et ne prend pas compte les difficultés de lecture et d’écriture…
    Ni cours, ni exercices adaptés… Refus catégorique de favoriser l’oral lors des évaluations, ma fille doit faire les mêmes exercices que les autres (pas de présentation adaptée pour l’écrit).
    Elle est à la limite de la phobie scolaire (mais ça, c’est notre faute, on la couve trop parait-il) et elle est épuisée à la fin de la journée !
    Nous allons nous renseigner auprès des écoles privées, afin de trouver un établissement acceptant de lui donner les mêmes chances que les autres de réussir…
    Oui, la route va être longue !!!

  31. troublesneurovisuels dit :

    S’agissant de troubles d’apprentissages, je pense que tu ne peux faire l’impasse de l’ophtalmo posturo si tu envisages un traitement proprioceptif (d’ailleurs, je suis surprise qu’un podologue puisse poser un diagnostic de SDP, il peut le suspecter, mais le diagnostic reste du ressort d’un médecin). Pour vraiment voir des améliorations, il faut suivre l’intégralité du traitement. Celui-ci est vraiment « chatouilleux », dernièrement les lunettes de mon fils étaient déréglées et nous avons vu revenir tous les symptômes. Je t’invite à lire ce qu’explique le Dr Quercia (qui s’ossupe de la recherche en France concernant le SDP ) dans ce post : http://www.apedys.org/dyslexie/viewtopic.php?topic=3507&forum=10
    Enfin, je pense que tu as raison de chercher une autre école si tu n’as aucune écoute là où tu es. Trouver une école où le dialogue est possible change vraiment la vie :) .

  32. Natacha dit :

    Avant de consulter le podologue-posturo, j’ai cherché désespérément un ophtalmo-posturo dans l’Ouest, mais je n’ai pas trouvé…
    Nous nous demandons sérieusement si nous n’allons pas prendre rendez-vous auprès de Dr Quercia, même si c’est loin de chez nous (7h de route qd même….). Sais-tu si les délais sont longs pour un rdz-vs ?
    En tout cas, merci pour ton blog, c’est une mine de ressources !

    • troublesneurovisuels dit :

      Je sais que les gens viennent le voir de toute la France, car les ophtalmo posturo sont rares. Pour les délais, il vaut mieux que tu appelles pour savoir …

  33. troublesneurovisuels dit :

    J’oubliais, tu peux aussi sûrement demander à son secrétariat s’il y a un ophtalmo posturo dans ta région. Comme c’est le Dr Quercia qui s’occupe de la formation des professionnels (http://www.u-bourgogne-formation.fr/-Perception-Action-et-Troubles-des,308-.html), il pourra peut-être te renseigner…

  34. Elise dit :

    Votre site est incroyable! Je suis enseignante en SEGPA et j’ai des élèves « dys » pour qui nous essayons d’adapter les supports. Votre site est une mine d’informations! Je suis impressionnée par la qualité et la richesse de votre travail. Je vous souhaite bonne continuation et vous remercie encore pour toutes ces ressources.

  35. troublesneurovisuels dit :

    Merci beaucoup pour ce gentil commentaire !

  36. penven dit :

    Bonjour !
    Votre blog est une mine d’or!
    Il faut que je l’explore plus précisément encore.
    Mon garçon a 8 ans et est suivi par une ergothérapeute depuis ses 5 ans.
    Dernièrement le neuro pédiatre a conclu à une dyspraxie avec composante visuo spatiale et troubles logico mathématique (le Wisc mettait aussi en évidence des pb de mémoire de travail..
    Il se débrouille plutôt bien avec adaptations.. Il a une avs sur 12h..
    Connaissez vous les différences précises entre le sdp et la dyspraxie visuo spatiale? Les symptômes ont vraiment l air de se ressembler!
    Bonne continuation a vous ainsi que Marc! Quels progrès! :)

  37. troublesneurovisuels dit :

    Bonjour,

    Le SDP est encore une hypothèse en cours de validation. Il serait la cause de certaines dyspraxies et dyslexies, selon la manière dont le cerveau décompense. D’où la similitude que vous voyez entre les symptômes de mon fils et ceux d’une DVS …Bonne continuation.

  38. carole dit :

    Bonjour et Merci pour votre blog !
    Je vous remercie pour votre générosité pour partager votre travail et vos recherches !!
    Félicitations pour le dernier bulletin de votre fils !!!
    Ma fille est en 6°, et je me sers beaucoup de votre site dans toutes les matières même si son point faible reste les mathématiques (dyscalculie)
    Longue vie à votre blog !

  39. troublesneurovisuels dit :

    Merci beaucoup pour ce gentil message.
    Je viens de découvrir un nouveau blog avec des cartes mentales niveau 6°, il peut vous intéresser :
    https://cool2school.wordpress.com/
    Et pour les maths, je recommande Autonom’Math (malheureusement pas de niveau 5° pour moi :( ):
    http://autonom-maths.eklablog.com/sommaire-des-ressources-de-6eme-p977522

  40. carole dit :

    Encore une fois MERCI !

  41. nananath dit :

    Bonjour, je trouve votre blog très intéressant et votre initiative est remarquable.
    Je vous ajoute dans de mon article pour le soutien sur les maladies.
    Bonne continuation et encore merci pour toutes ces informations :)
    Nath

    Voici l’article : http://nananath.unblog.fr/2010/04/28/aide-aux-malades/

    Dernière publication sur Pourquoi pas : LA GASTRONOMIE EN DIRECT DE LA CUISINE DU CHEF

  42. troublesneurovisuels dit :

    Bonjour,
    Merci pour votre message et pour le lien.
    J’avoue me sentir en peu gênée quand on parle de courage à mon sujet… Je n’ai pas eu cette sensation, je n’ai fait que ce qu’il y avait à faire pour faire avancer mon loulou. Et quand je vois à quel point il a évolué, je n’ai plus la sensation d’avoir aujourd’hui un enfant différent. Il a encore quelques difficultés, mais sans doute pas plus que beaucoup d’enfants dans la norme…
    Bonne continuation !

  43. nananath dit :

    Je ne voulais pas vous gêner, je suis désolée.
    Toutefois, je pense que de parler ouvertement de sa vie (surtout dans le domaine de la maladie) pour aider les autres, est une vertu qui demande d’avoir du courage.
    Je suis heureuse de lire qu’aujourd’hui Marc va mieux :)
    Je laisse votre blog en lien (faite moi savoir si vous ne voulez pas) pour aider « peut-être d’autre personne »
    Merci encore pour votre réponse.
    Je vous souhaite également une bonne continuation ^_^

    Dernière publication sur Pourquoi pas : LA GASTRONOMIE EN DIRECT DE LA CUISINE DU CHEF

  44. troublesneurovisuels dit :

    Vous pouvez bien sûr laisser le lien. Mon fils a eu la chance de pouvoir bénéficier d’une thérapie émergente qui fait l’objet de plusieurs protocoles de recherche ici à Dijon, mais qui est encore très mal connue. Et si mon blog peut permettre à d’autres de découvrir cette nouvelle voie de traitement, sans médicament, il jouera pleinement son rôle !
    Merci à vous d’aider à la faire connaître!

  45. Tournadre dit :

    Bonsoir ,
    je suis enseignante dans une école primaire publique en région parisienne. Je suis en CM1 et j’ai accompagné des élèves dys (dyphasiques, dyspraxiques, dysorthograpiques, dyscalculiques) dans la mesure de ce que j’ai testé , compris et tenté.
    Certaines de ces adaptations ont porté leur fruit mais mon sentiment a souvent été que cela ne suffisait pas et très souvent le coup de pouce est venu des parents de ces élèves. Grâce à des tests faits conjointement sur des supports, des représentations différentes , des enregistrements nous avons progressé.
    Votre blog m’a permis de gagner du temps et d’apprendre dans ce domaine.
    Je vous en suis reconnaissance.
    Je suis pas contre navrée que votre parcours dans le publique ait été difficile mais systématiser ce constat est réducteur.
    Je vous rejoins par contre sur notre manque cruel de formation qui reste entièrement lié à notre envie d’avancer dans cette direction seul car l’institution ne finance pas le remplacement des enseignants pour les former et c’est déplorable.
    Je m’interroge : est-ce différent dans le privé ? Sont-ils mieux formés , par qui ? Sur quel temps ?
    Ou est-ce la aussi une question de personne ?
    Ces questions sont vraiment ouvertes…
    Je tente d’y répondre mais là aussi comment aller voir ?
    Géraldine Tournadre

  46. troublesneurovisuels dit :

    Bonjour,
    Je pense effectivement qu’on ne peut généraliser. Certains établissements privés ont compris que les dys, de plus en plus souvent diagnostiqués, sont une « niche financière » à prendre et encouragent la formation de leurs enseignants (pour le financement, je ne sais pas).Et c’est aussi et beaucoup une question de personne qui peut-être nettement influencée par la politique du chef d’établissement.

    Autre point à considérer : le matériel. Dans notre collège de secteur, je ne sais pas combien de temps aurait tenu l’ordinateur de mon fils (je le sais d’expérience car mes aînés l’ont fréquenté et les dégradations étaient courantes/ collège de ZUS). La population est indéniablement différente dans le collège privé de mon loulou. Après, le niveau scolaire y est aussi indéniablement plus élevé et cet élitisme n’est pas forcément l’idéal pour un dys, difficile de trouver l’établissement idéal… Et comme vous, je reste persuadée que seul un investissement parental fort peut aider nos dys à s’en sortir, s’ils sont accompagnés par des personnes bienveillantes et compréhensives en classe. Des échanges réguliers entre parents et profs sont importants pour ça.

    En tout cas, bravo pour votre investissement et votre intérêt pour la cause des dys !

Répondre

Thérapie Asie |
Themassagetube |
Hubert90 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Pharmanono
| Le blog de Jacques Le Houezec
| Sevragebenzo