Dysgraphie/Dysorthographie

*

Selon Laurence COTARD,orthoptiste, Annecy, Mars 2004 :

 » Nous pensions au départ que les troubles neurovisuels allaient avoir des répercussions sur la lecture. Nous nous sommes très vite rendus compte qu’un trouble du regard pouvait entraver l’écrit de façon plus générale. Il faut souligner que le développement depuis quelques années de la neuropsychologie a permis de mieux comprendre comment s’effectue le traitement visuel sur le plan cognitif.

[...]

Les signes d’appel :

Il est important de connaître les signes d’appel car les troubles de programmation oculaire ne sont visibles qu’à travers les difficultés d’ordre scolaire qu’ils induisent. Or ces difficultés font rarement penser à un trouble d’origine visuelle .

Les termes employés pour décrire ces enfants sont le plus souvent les suivants : « Il est rêveur « Il est dans la lune » « Il décroche vite » « Quand il veut, il peut »

• Lenteur pour les activités scolaires (alors que par ailleurs ce sont des enfants vifs)

Fatigabilité avec une dégradation dans la durée de la tâche cognitive demandée .

• Mauvaise posture : se tient mal sur sa chaise et peut se « tortiller ».

• Variabilité des résultats souvent interprétés à tort comme un problème de mauvaise volonté.

• Parfois maux de tête, larmoiements.

• Enfant plus performant à l’oral qu’à l’écrit.

Les incidences sur les apprentissages scolaires : Les conséquences d’un mauvais contrôle de la motricité oculaire peuvent se retrouver dans de nombreux secteurs des apprentissages.

De façon générale on observe des difficultés au niveau de :

• Lecture : sauts de mots, de lignes, inversions de syllabes. Manque de fluidité, lenteur, problème de compréhension.

. Orthographe : Difficultés de mémorisation visuelle de la forme globale du mot (orthographe d’usage en particulier).

• Copie : Lenteur, oublis de lettres, de mots ou de lignes. L’enfant est obligé d’effectuer plusieurs « aller-retour » visuels au tableau pour recopier un mot. Difficulté pour photographier l’ensemble des lettres du mot.

• Ecriture : irrégulière peu soignée ,ne respecte pas toujours la ligne. Lenteur.

• Calcul : Chiffres mal alignés lors de la pose d’opération en colonne.

• Difficulté de repérage dans les tableau à double entrée.

• Géométrie : Difficultés pour reproduire une figure dans un quadrillage, difficultés pour relier deux points, difficultés pour mesurer précisément. Ces difficultés vont se dévoiler peu à peu au fil des sollicitations et des exigences liées à l’âge de l’enfant mais aussi en fonction de ses capacités de compensation . »

                                              —————————————————————————————————————-

Mon fils présentait l’intégralité des signes d’appels cités ci-dessus,  mais je n’ai surligné en bleu que ceux qui concernent sa dysgraphie et dysorthographie, sa dyscalculie spatiale faisant l’objet d’une autre page.

Marc a présenté quelques difficultés graphiques dès la maternelle, mais rien d’alarmant au vu des performances d’autres enfants : cercles dessinés à l’envers, difficulté à tenir la ligne, écriture en miroir :

(Graphisme MS)

*

graphisme MS red

*

(Graphisme GS)

*

graphisme GS001 red

*

Avec beaucoup d’efforts, ce que nous ne savions pas à l’époque, il arrivait à compenser ses difficultés :

(Jolie page d’écriture en fin de GS de maternelle)

*

écriture GS

*

Arrivé en CP, quelques problèmes sont parfois apparus, notamment sa difficulté à écrire sur les lignes. Mais jusque là encore, il compensait beaucoup. C’est vers le milieu du CE1, alors que la quantité de l’écrit a rapidement augmenté et par conséquent sa fatigue, que l’écriture s’est dégradée jusqu’à en devenir alarmante en CE2, époque où il a été pris en charge par un réseau pluridisciplinaire pour établir un diagnostic et une prise en charge.

*

Quelques exemples de pages d’écriture de Marc, en CP, en CE1 et CE2 puis CM1, CM2 après rééducations (cliquez sur les images pour les agrandir) :

*

Ecriture CP

écriture cp 002

*

écriture cp 001

*

Dictée préparée CE1 :

*

autodictée ce2 blog

*

On peut noter dans cet exemple qu’il y a peu de fautes dans la dictée préparée dont nous avions le texte. C’est une des choses qui m’avait interpellée en CE1 : pourquoi mon fils était-il capable de restituer une auto-dictée avec peu de fautes, alors qu’il était incapable de recopier sans faute un texte qu’il avait sous les yeux ??? Le Dr Michel Mazeau nous donne l’explication de cette difficulté :

*

La saisie précise d’une information précise dans une scène visuelle complexe est compromise. Ainsi, la copie est non seulement inutile mais particulièrement nocive (l’enfant désapprend ce qu’il a compris et appris verbalement, ou par raisonnement logique), et ce, qu’il s’agisse de copie de textes[...] ou de dessins (impossibilité de prendre des repères dans des systèmes de quadrillages, de points, d’ordonnées).

*

Ici, Marc doit s’y prendre à trois fois pour écrire le mot « grammaire » qui est écrit au tableau :

*

Dysgraphie/Dysorthographie 0013-300x72

**

Exercice de vocabulaire avec copie des mots  CE2:

*

002-293x300

***

Dysgraphie spatiale sur dictée de mots

*

dysgraphie spatiale
*
*
Autre exemple de dysgraphie spatiale en écriture spontanée à la maison cette même année (j’ai matérialisé par une ligne rouge la manière dont il avait perçu la marge en écrivant) :
*
dysgraphie spatiale
*

En CM1 :

*

Après la mise en place de lignes spécifiques pour guider son geste et son regard, ainsi que des rééducations  en orthoptie neurovisuelle, kinésithérapie neuroposturale, ergothérapie :

**

014-228x300

*

Cependant l’écriture est restée coûteuse et se dégrade avec la fatigue malgré le lignage  (on voit aussi ici la dysorthographie ressortir de manière flagrante) :

*

écriture et fatigue

* *

En CM2 :

*

Aujourd’hui, malgré les rééducations mises en place l’année dernière, l’écriture est restée couteuse pour Marc et se dégrade encore malgré le lignage lorsqu’il est fatigué, alors qu’elle peut être jolie quand il est plus en forme :

*

Ici en début d’année :

*

copie récente001

*

Quand il est fatigué l’écriture se dégrade toujours beaucoup:

*

écriture fatiguée

*

Enfin, sans lignage, l’écriture est toujours illisible et la gestion de l’espace difficile :

*

Cahier CM2

*

CM2 sans adaptation

**

En conséquence, face à l’évolution illogique des rééducations chez mon fils, avec retour en arrière et récidives aux niveaux neurovisuel et proprioceptif (travaillé en kinésithérapie), face à la résistance de celui-ci à la rééducation en ergothérapie avec un graphisme toujours très perturbé, l’équipe qui le suit a émis l’hypothèse d’un dysfonctionnement proprioceptif à prendre en charge en amont de toutes les autres rééducations. Vous trouverez donc dans une page de ce blog toute une bibliographie concernant le syndrome de dysfonctionnement prorioceptif (SDP)  et vous pourrez suivre le cheminement de mon fils dans cette rééducation  là :

*

JOURNAL DU TRAITEMENT PROPRIOCEPTIF

*

En parallèle, le médecin scolaire  a préconisé le passage à l’ordinateur dans l’optique de l’entrée au collège l’année prochaine, l’écriture n’étant ni automatisée ni rentable en CM2.

Après six mois de formation à la frappe en clavier caché, mon fils est maintenant opérationnel pour la 6°.  Il tape aussi vite que les autres enfants écrivent (même plus vite) et on  peut constater que la qualité de ses exercices de copie s’en trouve nettement améliorée !


Il a appris à taper avec son ergothérapeute en utilisant les trois logiciels  suivants:

Apprenti clavier (Logiciel gratuit)

Rapid Typing Tutor    (Logiciel gratuit)

Tap’Touche Garfield

Et voici son ordinateur et deux exemples d’exercices de copie :

*

copie ordinateur 1

*

copie ordinateur

*

Exemple copie cours

*

Voir l’intérêt de cet outil de compensation dans mon article : Passer à l’ordinateur

Voir aussi les nombreuses ressources que j’ai pu glaner sur le net, utilisant un lignage coloré pour les dys :ici.

*

Note : Voir un article  sur la dysgraphie et une belle carte mentale sur les causes de celle-ci sur le site  Ergothérapie 05  (Cliquez sur l’image):

*

causes-dysgraphie



3 commentaires

  1. MAYER dit :

    J’ai beaucoup aimé votre blog qui peut aider beaucoup de parents et d’enseignants et j’ai mis un lien sur la page facebook « augmenter les compétences ».
    J’utilise aussi la tablette pour apprendre à écrire avec beaucoup de succès. Vous pouvez consulter la page: http://www.upbraining.net/tablette.html
    Merci

  2. lilou dit :

    Bonjour, je suis très stupéfaite on dirait ce dont souffre mon fils. Je recherche de l aide car des le ce1 cet enfant rieur et espiègle est devenu triste et dépressif avec le dégout pour l Ajouter au dictionnaire après qu’il etait reconnu dysgraphique des mesures ont été mis en place des le ce 2 .ainsi il a repris gout aux études maintenant il arrive en cm2 mais l écriture est toujours diffile et fatigante alors je souhaite un passage à l informatique mais la psychomotricienne de mon fils n est pas d accord aidez moi

  3. troublesneurovisuels dit :

    Bonjour,
    Si l’écriture n’est pas rentable au CM2, il faut envisager un passage à l’ordinateur avant l’entrée au collège et pour ça, il faut voir un ergothérapeute.Je ne comprends pas la position de votre psychomotricienne…

Répondre

Thérapie Asie |
Themassagetube |
Hubert90 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Pharmanono
| Le blog de Jacques Le Houezec
| Sevragebenzo