Dyslexie et nouvelles approches thérapeutiques

*

Voici une émission suisse très intéressante, consacrée à la dyslexie, qui aborde les nouvelles approches thérapeutiques parmi lesquelles la rééducation des saccades oculaires avec le port de lunettes à prismes. On y voit sans doute possible le travail d’un ophtalmoposturologue :)   . De la minute 20’30 à 25′ (Clic sur l’image) :

*

Dyslexie et prismes

*

A noter que le Dictionnaire visio-sémantique de Martine  Jiménez, dont il est question dans le reportage, est disponible sur le site GRe 10 et son « petit frère » GRe10mj (clic sur les images) :

*

Orthographe illustrée dans Images mentales allumer

*

écolier

*



LES NEURONES DE LA LECTURE

Sur le site de France Culture, Stanislas Dehaene, professeur au Collège de France aborde le processus de lecture sous l’angle des neurosciences. Une telle approche permet d’éclairer d’un jour nouveau cette activité propre à l’homme, que la plupart des adultes accomplissent le plus naturellement du monde, et dont l’apprentissage est crucial. Une conférence passionnante ! (Clic sur l’image)

*

neurones de la lecture

*




Archives pour la catégorie Emissions TV, radio, presse

Cerveau et double tâche

Caroline Huron* était à l’Unesco le 5 octobre 2015 pour parler de la double tâche cognitive et de ses conséquences pour les enfants dyspraxiques (mais qui touche tous les enfants dys). Elle nous montre que le cerveau ne peut pas faire deux tâches en même temps si ces deux tâches requièrent de l’attention. Il n’en fait qu’une. C’est une contrainte biologique du fonctionnement cérébral. Elle est invisible, nous en avons rarement conscience et pourtant elle envahit toute notre vie quotidienne. Cette limite de notre cerveau a une conséquence majeure dont il faut avoir conscience : on ne peut pas apprendre en situation de double tâche.

Je vous propose de visionner sa très intéressante intervention :

*

Image de prévisualisation YouTube

*

* : Caroline Huron est psychiatre, chercheuse à l’INSERM, spécialisée en sciences cognitives dans le laboratoire du Pr Stanislas Dehaene, experte reconnue de la dyspraxie et parent d’une enfant dyspraxique. Elle est l’auteur d’un livre intitulé « L’enfant dyspraxique. Mieux l’aider à la maison et à l’école. » publié chez Odile Jacob. Elle assure la présidence de l’association « Le cartable fantastique » depuis sa création. Au delà de cette fonction, sa mission consiste à faire le lien entre les connaissances scientifiques sur ce trouble et le fonctionnement cérébral d’une part et les aides pragmatiques qui peuvent être apportées aux enfants dyspraxiques au quotidien à l’école, d’autre part. En lien avec son travail de chercheuse, elle assure une mission générale d’expertise scientifique sur la dyspraxie.

Dyslexie : la famille grand-ducale brise les tabous

Quand les « grands » de ce monde témoignent pour faire avancer les choses …(Clic sur l’image)

*

dys témoignage

*

 

 

 

 

 

 

 

Les Dys au collège

 

Si vous avez un peu de temps à y consacrer, voici un super film donnant un exemple de la prise en charge des Dys au collège Montesquieu Sainte Marie (Clic sur l’image):

*

les dys au collège

*

Agir concrètement pour les enfants « dys »

Un très bon exposé du Dr Michèle Mazeau, Médecin de rééducation MPR, spécialiste en neuropsychologie infantile, DYS & TSA (Cliquez sur l’image) :

*

conférence mazeau

*

Pluradys au service des enfants

Au cas où il y ait des Bourguignons qui suivent ce blog, voici une petite présentation du réseau de santé Pluradys qui a accompagné le parcours diagnostic de Marc :

 

Pluradys est un réseau Bourguignon destiné aux enfants de 0 à 18 ans présentant des difficultés d’apprentissage, de motricité ou psychologique et dont les parents ne trouvent pas de solution adaptée.

*

Image de prévisualisation YouTube

Dr Michel Habib, dys et douance, recherches scientifiques

 *

Dr Michel Habib, dys et douance, recherches scientifiques dans Dys ob_f2101b_zebre-noir-et-blanc*

C’est les vacances, mon loulou est parti en voyage en Grèce avec son collège à la découverte d’Athènes et ses environs. Je vais donc profiter de cette petite pause pour partager avec vous cette interview très intéressante du DR Michel Habib sur l’ association, pas si rare et pourtant difficile à détecter,  de troubles DYS et du Haut Potentiel .

 

Dr Michel Habib, dys et douance, recherches scientifiques

 

Sur le même thème, vous pouvez lire :

Haut Potentiel et troubles DYS du Dr Archimbaud-Devillier Mélanie, sur le site de Pluradys.

EIP et DYSsur le site de Dysmoi.

Les dys à haut potentiel, Michel Habib,  sur le site Resodys

Précocité et dys, fil de discussion avec extrait du livre du Dr Habib : La dyslexie à livre ouvert.

Précocité Intellectuelle et dyspraxie

 

 

Mères au combat

*

Mères au combat dans Dys logo

*

Emission « Les pieds sur terre » sur France Culture : Les mères au combat

Portrait et histoire d’une mère qui s’est battue pour que son enfant dyspraxique trouve sa place dans un monde bien cruel.

Reportage : Martine Abat

Réalisation : Thomas Jost

 

Cliquez sur l’image :

 

*

children%20school dys dans Emissions TV, radio, presse

*

Le SDP c’est quoi ?

*

SDP = Syndrome de Déficience Posturale ou Syndrome de Dysfonctionnement Proprioceptif

.

Voici un thème qui semble à l’origine de nombreuses polémiques et sujet à de violentes  critiques quand il est associé à la dyslexie. Il est vrai qu’au départ l’idée semble assez stupéfiante : améliorer la lecture d’un enfant en lui faisant porter des semelles … Quel rapport entre ces deux éléments ? Mais, quand on se penche sur le fonctionnement du système proprioceptif, l’idée ne semble plus si incongrue  !

 

Tout d’abord, je vous invite à lire la description d’un cas clinique de ce syndrome et de ses répercussions au plan neurovisuel et fonctionnel :

  (Diane Mathieu, revue francophone d’orthoptie n° 1 • vol. 4 • Mars 2011)

 

Trouble postural et déséquilibre binoculaire, relations et répercussions fonctionnelles

*

On y trouve une explication du lien entre SDP et troubles neurovisuels donné par le Dr Gérard Hatesse , médecin de réadaptation, service de médecine physique, Hôtel-Dieu (AP-HP), Paris)  :

« Un désordre postural quel qu’il soit va donc déclencher une stratégie musculaire adaptative, seul moyen de retrouver une nouvelle stabilisation pour nos 200 os et 600 muscles…Ces stratégies adaptatives musculaires (système vicariant) se font aux dépens de muscles non posturaux, donc rapidement fatigables et douloureux. [...]Toutes les activités motrices volontaires vont se trouver altérées, amputées, inhibées par le syndrome de déficience posturale (SDP) et notamment les contractions des oculomoteurs. Le surcoût musculaire et neurologique lié aux stratégies posturales de “rattrapage” va se faire au prix d’une économie forcée sur certaines activités musculaires volontaires [...]. La dépense excessive dans la boucle propriocepteurs-cervelet-muscles va mettre horscircuit un certain nombre de muscles, notamment les plus “volontaires”, tels les muscles des mains ou les oculomoteurs. Les inter-neurones du pont et du bulbe réalisent de vrais coupecircuits de délestage. »

*

Pour bien comprendre ce syndrome et son traitement, je vous invite à consulter la page que je lui ai consacrée : là.

Pour une explication simple et rapide sur le lien entre dysproprioception et dyslexie, je vous invite à découvrir  les  explications du Dr Quercia ( 2014 : Chercheur associé – Unité INSERM U1093 Cognition Action et Plasticité Sensorimotrice), ophtalmologiste, qui  développe en France  le mode de prise en charge lié à ce  syndrome dans le cadre de la dyslexie :

Image de prévisualisation YouTube

Son site personnel : 

http://www.dyslexie.fr/

*

Pourquoi aborder ce sujet sur un blog consacré aux troubles neurovisuels, vous demandez-vous ?

Face à l’évolution illogique des rééducations chez mon fils, avec retours en arrière et récidives au niveau de la convergence des yeux et au niveau neuro visuel et proprioceptif (travaillé en kinésithérapie), face à la résistance de celui-ci à la rééducation en ergothérapie avec un graphisme toujours très perturbé, l’équipe qui le suit a émis l’hypothèse d’un dysfonctionnement proprioceptif à prendre en charge en amont de toutes les autres rééducations. Nous avons donc rencontré le Dr Quercia qui a diagnostiqué un SDP Mixte pur chez Marc. Il va s’ensuivre un traitement qui comportera :

_le port permanent de lunettes à prismes

_le port de semelles proprioceptives (dites de posture)

_la réalisation quotidienne d’exercices de reprogrammation

_le maintien de postures équilibrantes pour le travail et l’endormissement

_la pose d’ALPH

Traitement auquel viendront se rajouter ses autres rééducations par la suite : orthophonie, ergothérapie, kinésithérapie.

Premier constat : il est vrai que la rééducation avec ses exercices quotidiens a l’air à première vue un peu lourde. Néanmoins, nous disposons d’un DVD de démonstration des postures, d’un livret d’exercices proprioceptifs qui permet à l’enfant (et à nous parents) d’apprendre de manière très progressive, sur 7 semaines,   tous les exercices et positions à adopter par la suite au quotidien. Et puis, comme l’explique Tidys devenu un super héros, dans un petit livret remis à l’enfant : être un super-héros, ça se travaille tous les jours !

*

Le SDP c'est quoi ? dans Dys tidys004-224x300

*

*

tidys-280x300 dys dans Emissions TV, radio, presse

*

*

Nous avons donc commencé, hier, notre apprentissage des postures et voyons l’opticien demain pour commander les lunettes à prismes. Je viendrai vous raconter la suite des aventures de notre Super Tidys dans quelques temps !

123

Thérapie Asie |
Themassagetube |
Hubert90 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Pharmanono
| Le blog de Jacques Le Houezec
| Sevragebenzo