Activité physique, écran et cerveau

Dernièrement, deux articles qui n’ont à première vue rien à voir m’ont interpellée.

Le premier, sur le site de Sciences et Avenir, concerne les enfants et les écrans :

*

*

people-2564425_1920

*

L’abus d’écrans modifierait le cerveau des enfants

On y lit (extrait):

Les premiers résultats de cette étude menée à l’aide d’imagerie par résonance magnétique (IRM) montrent des « tracés différents » dans les cerveaux des enfants utilisant des smartphones, des tablettes et des jeux vidéo plus de 7 heures par jour, a expliqué une responsable de cette étude, le docteur Gaya Dowling, au magazine d’information 60 Minutes. L’IRM a montré un amincissement prématuré du cortex, l’écorce cérébrale qui traite les informations envoyées au cerveau par les cinq sens. L’amenuisement du cortex « est considéré comme un processus de vieillissement », a expliqué la scientifique, soulignant qu’il n’était pas certain que ce processus soit néfaste. « Nous ne savons pas si c’est causé par le temps passé devant les écrans. Nous ne savons pas encore si c’est une mauvaise chose. »

L’autre article concerne les bienfaits de la marche, sur le site de Radio Canada :

**

walking-1149747_1920

*

La marche, un exercice cérébral

On y lit (extrait) :

Les personnes qui marchent régulièrement auraient deux fois moins de risque que les autres d’avoir des problèmes de mémoire, affirment des chercheurs américains.

Le Dr Kirk Erickson et ses collègues de l’Université de Pittsburgh ont analysé les habitudes de marche de 300 Américains sur une période de 9 ans. Ils ont découvert que ceux et celles qui marchaient près de 10 km par semaine avaient un plus grand volume de matière grise.

L’activité prolongée pourrait donc, selon eux, améliorer la santé globale du cerveau.

Toutefois, si ces résultats vont dans la même direction que d’autres études qui relient l’activité physique et le fonctionnement du cerveau, les chercheurs affirment qu’ils ne possèdent pas assez de preuves pour l’établir avec certitude.

Or, les structures de la matière grise (corps cellulaires des neurones) distribuées dans le cortex, traitent l’information provenant des organes sensoriels. Il semblerait donc qu’on parle de la même chose dans ces deux études, dans un cas la marche augmenterait le volume de matière grise et dans l’autre, un temps trop important passé devant des écrans amincirait celle-ci.

Bien évidemment, les chercheurs disent qu’ils n’ont pas encore assez d’éléments pour conclure. Néanmoins, pour ma part je m’interroge : ne serait-ce pas l’activité physique le point commun entre ces deux études aux résultats opposés sur le cerveau ?

Nous savons que la proprioception est un sens qui a la particularité de s’appuyer sur la plasticité cérébrale et que toutes nos actions motrices créent des connections neuronales dans notre cerveau. Finalement, ne pourrait-ce pas être le manque d’activité physique (plus que l’écran lui-même) la cause de l’amincissement du cortex des enfants trop exposés aux écrans ?

A suivre !

 

Thérapie Asie |
Themassagetube |
Hubert90 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Pharmanono
| Le blog de Jacques Le Houezec
| Sevragebenzo