Thèse : Dyslexie et prise en charge proprioceptive

 

Je vous propose la lecture de cette thèse pour le diplome d’Etat de Docteur en Médecine, de Sylvain Lamotte, portant sur l’apport de la prise en charge proprioceptive chez le dyslexique (Clic sur l’image).

Bonne lecture !

*

thèse dyslexie et ttraitement proprioceptif

*

En voici la conclusion :

*

Ce travail, par son caractère qualitatif, a permis d’explorer l’aspect intéressant de données subjectives. En laissant exprimer librement les idées, les patients nous font un rappel important du caractère handicapant de la dyslexie. Leur langage écrit étant touché, les conséquences sur l’apprentissage sont importantes. Ces difficultés arrivent à un moment clé de leur construction. Il ne faut pas oublier que ces enfants ressentent une véritable souffrance. Et de nos jours, la dyslexie reste un handicap avec de fortes conséquences psychologiques.
*
A côté de ce constat, avec la mise en place de la prise en charge proprioceptive, apparaît dans leur discours la notion de bénéfice. En effet, sur le panel interrogé, tous rapportent le ressenti d’un changement avec le traitement proprioceptif. On retrouve des améliorations dans les domaines de l’apprentissage. Ceci leur permet bien sûr de mieux réussir dans le milieu académique, mais aussi de mieux vivre leur trouble, de retrouver confiance en eux.
*
Un aspect important qui a été souligné par tous, c’est le plaisir de lire. Pour ces enfants, initialement, la lecture apparaît comme la bête noire, une compétence extrêmement compliquée. Or, l’apport de la prise en charge proprioceptive leur a permis de s’approprier la lecture et même d’en ressentir un certain plaisir, malgré la persistance de quelques troubles.
*
Au contact des patients bénéficiant de cette prise en charge, on ne peut pas rester indifférent face à leur satisfaction.
*
Le travail ici présenté n’a pas l’ambition de prouver de manière scientifique l’efficacité de l’apport de la prise en charge proprioceptive, mais laisse percevoir des résultats prometteurs. Même s’il est demandé de multiplier les études pour en apporter de nouvelles preuves scientifiques, le ressenti clinique laisse paraître des résultats encourageants. Et si les études futures se poursuivent avec des résultats allant dans ce sens, cela pourrait avoir une incidence considérable chez ces enfants en grande souffrance
*
Note 1 : Cette thèse provient du site de la Seropp
Note 2 : Le Dr Virlet, Directeur de thèse, était à l’origine d’une étude très intéressante sur 100 jeunes  : Troubles spécifiques des apprentissages et syndrome de déficience proprioceptive ; fréquence, corrélation et valeur de dépistage?  Cette étude portant sur 100 enfants, qui avait montré une forte corrélation entre la présence d’une hétérophorie verticale labile et la présence de TSA , va maintenant être répliquée sur 1200 enfants et 120 médecins généralistes (étude DA-TSA).

*

 

Thérapie Asie |
Themassagetube |
Hubert90 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Pharmanono
| Le blog de Jacques Le Houezec
| Sevragebenzo