Problèmes de traitement sensoriel expliqués

*

Problèmes de traitement sensoriel expliqués dans Le coin du chercheur

*

 

Extrait de l’article : Problèmes de traitement sensoriel expliqués

Difficulté à intégrer des informations sensorielles

Les difficultés de traitement sensoriel ont été identifiées en premier lieu par le Dr. A. Jean Ayres, ergothérapeute. Dans les années 1970, le Dr. Ayres a introduit l’idée que le cerveau de certaines personnes ne pouvait pas faire ce que la plupart des gens considéraient comme naturel : traiter l’information qui provient de sept sens – et non des cinq sens traditionnels –, pour donner une image claire de ce qui se passe dans le corps comme à l’extérieur.

Au toucher, à l’ouïe, au goût, à l’odorat et à la vue, le Dr. Ayres a ajouté les sens « internes » de la conscience du corps (proprioception) et de l’équilibre (sens vestibulaire). Quand le cerveau ne peut synthétiser toutes ces informations qui arrivent en même temps, « C’est comme un embouteillage dans votre tête, explique N. Peske, avec des signaux contradictoires qui viennent de toutes les directions, de telle manière qu’il devient impossible d’en tirer du sens. »

Quels sont ces sens « supplémentaires » dans les travaux du Dr. Ayres ?
Les sens internes

Les récepteurs proprioceptifs se trouvent dans les articulations et les ligaments ; ils permettent le contrôle moteur et influent sur la position du corps. Le système proprioceptif indique au cerveau où le corps se trouve par rapport aux autres objets et lui montre comment se mouvoir. Les personnes hyposensibles sont en recherche de stimuli ; elles aiment les activités qui impliquent le saut ou la collision, mais aussi les pressions intenses comme celles procurées par de fortes étreintes.

Les personnes hypersensibles, quant à elles, ont des difficultés à comprendre où leur corps se trouve par rapport aux objets. Elles peuvent se cogner et sembler maladroites. Comme il leur est difficile de percevoir leur force, elles peuvent déchirer le papier en effaçant, pincer trop fort, ou poser bruyamment des objets. [...]

La suite : https://upbility.fr/…/problemes-de-traitement-sensoriel-exp…

*

Pour ma part, j’ai assisté il y a peu à une conférence du Pr JP Roll (CNRS), spécialiste de la proprioception. Celui-ci disait d’elle que c’est le « Sens qui donne du sens aux autres sens » et que sans elle, les autres sens ne peuvent se développer correctement. Ça donne un certain regard sur les problèmes de traitement sensoriels ;)

 


2 commentaires

  1. Isa LISE dit :

    Merci pour ces partages ! Je suis convaincue que les problèmes de traitement sensoriel sont impliqués dans les difficultés d’un certain nombre d’enfants. Je file suivre le lien.

  2. troublesneurovisuels dit :

    Oui, mais ce qui permet à nos sens « externes » de se développer correctement et à notre cerveau de traiter correctement leurs informations, c’est une bonne proprioception (sens interne). Il faut avoir une parfaite conscience de la position de son corps dans l’espace, pour que les autres sens se développent correctement. Mon cerveau doit connaître exactement l’emplacement des mes globes oculaires (grâce aux capteurs proprioceptifs contenus dans les muscles oculomoteurs) pour savoir comment diriger mon regard et où le poser (idem pour l’ouïe, le toucher). Comme l’a dit le Pr Roll, la proprioception est le sens qui donne un sens aux autres sens. Tout cela va exploser dans quelques années, la proprioception est un sens qui a été trop longtemps ignoré par la médecine, alors que son implication dans le développement du petit homme, déjà in utéro, est sans doute majeure !

Répondre

Thérapie Asie |
Themassagetube |
Hubert90 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Pharmanono
| Le blog de Jacques Le Houezec
| Sevragebenzo