Le poème lyrique

*

Le poème lyrique dans Cartes mentales img_2

*

Mon fils  vient de terminer, en français, la séquence portant sur la poésie lyrique. Il faut vous dire que ça l’inspire autant que moi, une coupe du monde de rugby (et c’est peu dire !!!). Pourtant, je dois admettre que sa prof avait choisi de très beaux poèmes : « Demain dès l’aube » de Victor Hugo, « Ode à Cassandre » de Ronsard, « Mon rêve familier » de Verlaine, « Un hémisphère dans une chevelure » de Baudelaire. Des poèmes qui m’ avaient marquée , mais pour ma part, je les avais étudiés au lycée. Peut-on vraiment attendre d’enfants de 13 ans qu’ils saisissent les subtilités de la poésie lyrique ? Je dois dire que la pertinence des programmes me laisse toujours aussi perplexe !

Deuxième constat, Marc n’a toujours pas compris et retenu le vocabulaire se rapportant à la poésie : strophe, vers, alexandrin, quatrain, tercet, sonnet , etc.

Du coup, j’ai repris ses différentes études de textes pour essayer d’en tirer une carte mentale expliquant le cheminement à suivre face à une poésie lyrique (en tout cas, tel qu’il m’est apparu dans les cours de Marc).

En parallèle, j’ai repris le très beau poème « Demain, dès l’aube », et j’en ai fait trois analyses colorées de la forme, des champs lexicaux et des procédés d’écriture pour essayer de lui faire visualiser la démarche à adopter. Pour ce poème, j’ai d’ailleurs utilisé une BD disponible sur le Net, afin d’éveiller l’intérêt de mon amateur de BD … et ça a fonctionné ;) !

Vous trouverez ces élément ci-dessous. Comme d’habitude, clic et téléchargement du fichier ou de l’image.

Enfin, pour le clin d’œil,  je partage une adaptation vidéo de « Demain, dès l’aube », sur le mode « Fantasy », que j’ai trouvée très sympa. J’aime beaucoup la voix grave et la diction du narrateur :) .

*

carte mentale poésie lyrique

*

fichier pdf Poésie lyrique carte mentale

*

***

*

« Demain, dès l’aube »

*

BD  : « Demain, dès l’aube … »

*

Analyses :

*

Analyse forme poème

*

fichier pdf Demain dès l’aube ( Forme du poème)

fichier pdf Demain dès l’aube (Champs lexicaux)

fichier pdf Demain dès l’aube (Etude des procédés d’écriture)

 

Image de prévisualisation YouTube

 

Note : Voir aussi, pour les primaires, la maison de la poésie de « Ma maîtresse en CM1-CM2″

*

80697185_p carte mentale dans Collège 4°



Se présenter (Espagnol)

*

Pour apprendre à se présenter en espagnol, j’ai repris le modèle de carte mentale emprunté à Fantadys et utilisé pour l’anglais .

La voici en JPEG et PDF (Clic+ téléchargement) :

*

Se présenter (blog)

**

fichier pdf Carte mentale : « se présenter «  (espagnol)

*

Note : Holà est en bleu car veut dire « bonjour », Adios et Hesta luego en noir car veulent dire « au revoir ».




Archive pour septembre, 2016

Dias, meses, estaciones

L’entrée dans l’espagnol est difficile, car cette langue est inconnue de Marc contrairement à l’anglais qu’il avait un peu étudié en primaire et qu’il rencontre plus facilement dans la vie de tous les jours (chansons, vidéos, etc…). De plus, étant une seconde langue vivante, ça démarre vite et fort :( .

Bref, beaucoup de vocabulaire et peu de temps pour l’apprendre. On s’en serrait bien passé ! (Je sais, je me répète. ;) )

Pour l’apprentissage des jours de la semaine, j’ai utilisé le tableau très visuel, ci-dessous, trouvé sur le site Cours d’espagnol.com. Pour les mois et les saisons, voici plus classiquement une carte mentale :

*

Jours de la semaines (Clic sur l’image) :

*

Jours semaines

*

Mois et saisons (Clic sur l’image + téléchargement) :

*

mois et saisons

*

fichier pdf Les saisons et les mois

Poser une question (anglais)

Petit pense-bête et tableau récapitulatif pour se rafraîchir la mémoire :

*

poser question

*

*

poser une question

*

fichier pdf Poser une question (anglais)

Les consignes en classe (Espagnol)

Voici donc venir l’apprentissage de la deuxième langue vivante et je vous avoue que ni moi, ni mon loulou, ne la voyons arriver avec enthousiasme. Certes, Marc a réussi à rentrer dans l’apprentissage de l’anglais, mais au prix d’une grande énergie dépensée de notre part à tous les deux. Et, il en faut d’ailleurs toujours beaucoup  pour maintenir les acquis.

Alors, une autre langue, est-ce bien nécessaire ? D’autant plus que Marc commence à les mélanger, que  la 4° démarre sur les chapeaux de roues et que le programme s’annonce chargé !

Faut-il vraiment, absolument, vouloir faire rentrer tous les enfants dans le même moule ?

Alors, oui, Marc n’est sans doute pas suffisamment « atteint » pour être dispensé d’une deuxième langue vivante.  Mais, au final, que savent les professeurs, le médecin scolaire, l’éducation nationale, etc. , des sacrifices que nous devons consentir pour maintenir de tels enfants à niveau ?

Bref, j’avoue ce soir une certaine lassitude (passagère ;) ) et je partage non seulement mes cartes mentales, mais aussi mes états d’âme.

Quelque part, j’espère que ce blog pourra aussi servir à éclairer tout ce petit monde sur ce qu’est notre vie de parents d’enfants dys !

Pour voir, malgré tout, le verre à moitié plein, je dois reconnaître que le fait de suivre de si près la scolarité de mon fils me permet de revoir beaucoup de notions oubliées depuis longtemps !

Donc, ce soir, deux cartes mentales sur les consignes en classe côté « profesor » et côté « alumno », avec comme toujours les couleurs Montessori (clic + téléghargement) :

*

*El profesor

*

fichier pdf Profesor

***

*

Alumno

*

fichier pdf Alumno

Règle de l’accentuation (Espagnol)

*

Première carte mentale en Espagnol  JPEG et Pdf (Clic + télécharger):

*

règle accentuation

*

fichier pdf Carte Mentale accentuation

Impact d’une dysproprioception sur les apprentissages scolaires

*

Impact d'une dysproprioception sur les apprentissages scolaires dans Dys 2_skater

*

C’est la rentrée et, comme tous les ans, nous avons face à nous une nouvelle équipe pédagogique, les informations du PAI (devenu PAP), suivront ou ne suivront pas. Les professeurs n’en comprendront pas toujours l’intérêt, ni les raisons ; il faudra les rencontrer, tenter d’expliquer, au risque bien souvent de passer pour des parents surprotecteurs (ou des emmerdeurs ;) ).

On peut trouver de plus en plus facilement, sur le Net, des documents à fournir aux professeurs pour expliquer la dyslexie, la dyspraxie, le TDAH, etc. Mais, évidemment, rien sur la dysproprioception.

J’ai donc décidé de m’atteler à cette tâche en ce qui concerne les difficultés de Marc. J’ai souhaité partir du trouble proprioceptif de base, expliquer son impact sur le cerveau, ses conséquences sur les apprentissages et les mettre en rapport avec les adaptations pédagogiques préconisées pour Marc. J’ai tenté de réaliser un document qui soit à la fois le plus proche de sa réalité médico-scolaire, mais aussi facilement compréhensible par une personne n’ayant jamais entendu parler de proprioception. Du coup je suis forcément réductrice, le sujet est tellement vaste  et je ne me vois pas aborder les interférences entre l’appareil manducateur et les yeux ou encore entre la vision et l’audition… Je n’y aborde pas,  non plus, le deuxième « effet Kys cool » du SDP ,  à savoir son impact sur la posture ou sur la santé en générale :( , il y a déjà bien à faire avec les difficultés scolaires !

En conclusion, je partage avec vous mes fichiers Pdf et WORD, afin qu’ils puissent servir à d’autres enfants. Il faudra bien évidemment adapter ce courrier aux difficultés et aménagements propres à chacun.

*

Fichier PDF :  Lettre rentrée (Marc)

Fichier WORD (à compléter) : Lettre rentrée

*

Note 1 : Par « chance », mon loulou a développé les symptômes les plus facilement attribuables à un dysfonctionnement proprioceptif : troubles neurovisuels et sensorimoteurs. Chez lui, les troubles perceptifs auditifs sont les moins marqués et je ne les ai pas évoqués dans mon document. Néanmoins, on peut comprendre que si le cerveau a besoin de localiser correctement la source de l’information visuelle pour la traiter correctement, il en est de même pour l’information auditive.  S’il n’arrive pas à traiter de manière adéquate l’information auditive et si, de plus, l’information perceptive visuelle est défaillante, on imagine bien qu’il va être difficile à l’enfant d’associer graphènes et phonèmes et d’entrer dans la lecture …

Enfin, ce qui me paraît primordial de comprendre en premier lieu avec la proprioception, c’est que le cerveau ne peut fonctionner au maximum de ses capacités que si les informations venant de ses sens, et notamment de la proprioception, se recoupent. Sinon, le cerveau sera perpétuellement en état de vigilance, de « stress », pour vérifier les informations et assurer la survie : ne pas tomber, ne pas se cogner, etc…

L’exemple, le plus simple, pour décrire cet état est celui du lecteur assis près d’une fenêtre dans un train à l’arrêt. Le train est à l’arrêt ; les pieds, l’oreille interne et les yeux envoient l’information que le corps ne bouge pas, le lecteur peut se concentrer sur son livre. Tout à coup, le train sur la voie d’à côté se met lentement en mouvement ; la vision périphérique du voyageur (information proprioceptive) a capté le mouvement de manière inconsciente et envoie ce signal au cerveau, alors que les pieds et l’oreille interne continuent d’envoyer le signal de l’immobilité du corps. Le cerveau ne comprend plus la situation et  le lecteur va se sentir obligé de quitter son livre pour vérifier la véracité de ses informations.

Et bien, le cerveau d’un enfant souffrant d’un dysfonctionnement proprioceptif sera dans cet état de vigilance, en permanence. Dans ces conditions, comment le cerveau peut-il se concentrer sur des choses aussi dérisoires et aussi peu utiles à la survie que ce qu’essaie d’enseigner le professeur ?

Note 2 : image issue du site dysproprioception.

Manuels numériques pour enfants aux besoins spécifiques

Note : Je remonte l’article pour la rentrée .

Nous, parents d’enfants à « besoins spécifiques », sommes nombreux à bien connaître « le plaisir » de passer nos soirées à adapter les manuels de nos enfants pour leur en rendre la lecture plus facile ou leurs exercices plus accessibles.

Il fut un temps où nous retapions des pages ou des exercices du livre de l’école. L’année dernière, nous avons découvert le logiciel de reconnaissance ABBY Fine Reader qui est vite devenu indispensable pour nous . Plus de texte à retaper, il n’y avait plus qu’à scanner et adapter (et là, c’est mon mari qui s’y collait) !

Cette année, mon fils va avoir un ordinateur au collège et sur les conseils de son ergo qui m’avait suggéré de contacter les éditeurs de ses manuels, j’ai envoyé un mail à l’éditeur de son Woorbook d’anglais pour voir s’il en existe une version numérique. Malheureusement non ; par contre cet éditeur m’a informé que nous, parents « d’enfants à besoins spécifiques », mais aussi maintenant les autres parents, pouvons avoir accès à leurs manuels en version numérique  par le biais du site de KNE  (le Kiosque Numérique de l’Education)  pour certains éditeurs, pour un coût d’environ 7,50 € à l’année  (Clic) :

*

KNE

*

Les éditions Bordas proposent aussi ce service sur leur site, pour les livres de leur collection,  pour 5€ annuel (Clic) :

*

 manuel numérique Bordas

*

J’ai déjà commandé et reçu plusieurs manuels de mon fils. Ainsi, il les a sur son ordinateur et peut facilement agrandir les textes pour les lire ou travailler dessus. Il fait des captures d’écran des énoncés, du coup il n’a pas besoin de les recopier. De plus, ça lui évite de porter ses manuels scolaires sur le dos, alors qu’il a déjà le poids de son ordinateur dans son sac. Enfin, je trouve que c’est vraiment très pratique pour l’anglais, car il peut écouter sa leçon autant de fois qu’il le veut.

Je partage cette information au cas où ça puisse être utile à d’autres parents !

 

 

Thérapie Asie |
Themassagetube |
Hubert90 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Pharmanono
| Le blog de Jacques Le Houezec
| Sevragebenzo