En quoi consiste le travail d’un ophtalmologue posturologue ?

Je vais essayer de répondre le plus simplement possible à cette question qui m’a été posée…

*

maddox poxtural

*

Pour comprendre le travail de l’ophtalmologue posturologue il faut d’abord comprendre comment fonctionne la proprioception.

La proprioception, c’est notre sensibilité profonde, le sens qui nous permet de connaître à tout moment la position de notre corps dans l’espace. C’est notre capacité à nous percevoir nous-même, à savoir si  notre vessie est pleine ou si notre corps tient en équilibre. Il fonctionne avec des millions de petits capteurs sensoriels situés dans tous nos muscles (notamment les muscles oculomoteurs), dans la peau (notamment celle de la plante des pieds qui en est très riche), les tendons et les articulations. La proprioception joue un rôle important dans le maintien de nos postures et l’efficacité de nos mouvements. Elle permet aussi de localiser les informations visuelles et auditives et joue ainsi un rôle important dans la manière dont le cerveau va utiliser ces informations. Quand ce sens dysfonctionne, pour des raisons encore inconnues sauf dans le cas du Syndrome d’Ehlers Danlos, on trouve des atteintes dans trois domaines où intervient la proprioception :

-des troubles posturaux (le sujet croit qu’il est droit alors qu’il est de travers)

-des troubles de la localisation spatiale (qui entraîne des maladresses, des sensations de vertige)

-des troubles perceptifs (notamment visuels et auditifs à l’origine de troubles cognitifs).

Pour mettre en évidence une dysproprioception, le médecin va donc réaliser un bilan proprioceptif qui doit montrer des atteintes dans ces trois domaines. Son travail va ensuite consister en une « reprogrammation » de ce sens en agissant sur différents capteurs de manière à donner au cerveau de bonnes informations proprioceptives.

Il agit pour cela :

- sur les capteurs des muscles oculaires pour une remise en tension de ces muscles par le port de prismes dans des lunettes.

- sur les capteurs de la plante des pieds en modifiant la sensibilité plantaire par le port permanent de semelles proprioceptives (ou posturale). En modifiant la perception du sol, elles aident à ré-équilibrer le travail des muscles engagés dans la régulation de la posture.

-sur le capteur manducateur, dont le rôle est très important pour la posture, à l’aide de micro épaisseurs posées sur les dents (Alph) si l’examen montre une interférence entre les informations proprioceptives oculaires et les informations de la bouche portées par le même nerf, le trijumeau.

- et demande de pratiquer des exercices musculaires spécifiques  journaliers et le maintien de certaines postures afin d’harmoniser la fonction des chaînes musculaires.

Cette rééducation proprioceptive n’est pas une baguette magique qui va résoudre tous les problèmes immédiatement, surtout si le dysfonctionnement est important. C’est une reprogrammation longue qui va prendre plusieurs années et demander beaucoup de vigilance car la proprioception est un sens sensible à d’infimes variations (et la croissance des enfants va le mettre à rude épreuve).

En parallèle, il faudra continuer les autres rééducations : orthophonique, orthoptique si la dysproprioception a provoqué des troubles neurovisuels, etc. Ces rééducations s’avèreront plus efficaces car elles vont maintenant s’appuyer sur un terrain sensoriel de bonne qualité. De plus, les symptômes physiques liés à la dysproprioception vont petit à petit disparaître : maux de tête, de dos, de ventre, douleurs musculaires, maladresse, énurésie, encoprésie, etc. (selon les symptômes que présentait l’enfant).

***

Note 1 : La photographie ci-dessus représente le « test de Maddox postural », un des tests du bilan proprioceptif. Il consiste à montrer une lumière punctiforme aux 2 yeux, tout en transformant la lumière en un trait rouge horizontal pour l’un des 2 yeux. Il est fait dans différentes conditions de stimulation des capteurs posturaux (pieds, bouche, muscles spinaux, ..). Normalement le sujet doit voir le trait rouge exactement sur la lumière. Si ce n’est pas le cas, il peut s’agir soit d’une hétérophorie (tendance des 2 yeux à se séparer quand un des 2 yeux voit moins), soit d’un trouble central de la localisation spatiale de l’objet regardé (quand l’hétérophorie verticale est labile et varie en fonction du capteur postural stimulé). Ce test est un élément clinique  important pour apprécier la qualité de la proprioception oculaire et générale et le rôle des capteurs posturaux dans la régulation proprioceptive. Il permet aussi au médecin de contrôler que le bon « réglage » proprioceptif de l’enfant est trouvé, lorsque celui voit le trait rouge sur la lumière quel que soit le capteur stimulé (l’enfant signale alors avec le pouce que la ligne rouge du Maddox est exactement au centre de la lumière). Sources : ici et .

*

maddox4

*

Note 2  : Je recommande de s’adresser à des ophtalmologues/médecins ayant appris à « régler » de manière très précise la proprioception pour corriger les troubles perceptifs lié à une dysproprioception. Le traitement proprioceptif des troubles dys  n’est pas à proprement parler de la posturologie, comme l’explique le Dr Quercia, chercheur associé à l’INSERM, qui porte la recherche sur le sujet depuis 15 ans :

*

Différence entre posturologie et proprioception

attention_bleu*

Toute les prises en charge ne se valent donc pas. Pour avoir la proposition de traitement optimale, je recommande donc de se tourner  vers des professionnels qui ont été formés aux dernières techniques de prise en charge des troubles perceptifs de la dysproprioception en ayant suivi le DU du PATA . La prise en charge de votre enfant doit suivre les Principes du traitement proprioceptif chez le dyslexique et le dyspraxique. Dans le cas contraire, vous pouvez vous questionner sur la validité de son traitement.

*

*

 

 


Autres articles

13 commentaires

  1. Lombardo dit :

    Est ce que pour les enfants et ou peut on trouver ces docteurs j habite Marseille

  2. troublesneurovisuels dit :

    Vous pouvez appeler le cabinet du Dr Quercia (qui est en charge de la formation dispensé à l’université de Bourgogne). Son secrétariat vous donnera les coordonnées des professionnels formés exerçant près de chez vous (s’il y en a …) :
    http://www.dysproprioception.fr/

  3. JACQUIN Martine dit :

    Bonjour,
    Mon frère âgé de 55 ans est atteint de troubles neuro visuels suite à un malaise cardiaque et AVC. Il souffre d’agnosie visuelle. Pourriez-vous m’indiquer qui consulter. Nous sommes dans la région Franche-Comté.
    Cordialement.
    Merci

    Martine JACQUIN
    164 rue de l’école 39570 VEVY
    03 84 48 26 95

  4. troublesneurovisuels dit :

    Bonjour,

    Votre cas est différent puisqu’il y a eu des lésions cérébrales suite à un AVC. Un ophtalmo posturologue traite un dysfonctionnement proprioceptif qui n’est pas consécutif à des lésions cérébrales. Par contre, peut-être pourrez-vous trouver de l’aide à l’institut Rotschild à Paris : http://www.vision-et-cognition.com/

    Cordialement.

  5. Sandra dit :

    Bonjour,
    au quotidien j’ai une sensation de vue bizarre, de douleurs derrière l’oeil droit et de maux de têt au niveau du front, quand je regarde avec seulement mon oeil droit, ce que je vois n’est pas net, j’ai une gêne importante, quand je suis chez moi ou dans un lieu clos, je ressent continuellement une sorte de vertige, de sensation d’ébriété comme si à chacun des mouvements que je fais, je les ressentais amplifiés, dans les magasins les lumières et tous les stimulis visuels me fatigue extrêmement vite les yeux et le mal de tête arrive également très vite à tel point que j’évite d’aller dans les grands magasins. Je n’arrive plus à lire plus de trois pages d’affilé, ma vue se brouille, je suis obligée de forcer pour ne pas perdre la ligne où je suis rendu, je ne peux pas rester longtemps à travailler sur ordinateur, ma vue se brouille et mes yeux me piquent. Ca a commencé il y a un a un an et demi à peu près quand j’étais en hyperthyroïdie, cette hyper à duré 9 mois, ensuite parce que j’ai du prendre une pilule contraceptive à cause de problèmes gynécologique je suis passée en hypothyroïdie pendant 7 mois et aujourd’hui mon taux de TSH est enfin dans les normes depuis quelques semaines.
    Par contre quand je suis en extérieur, je n’ai plus aucun soucis de vertige, si ce n’est en forêt où ça recommence.
    Petite j’avais un strabisme convergent des 2 yeux, après des séances chez un orthoptiste et le port de lunettes de correction, il n’y avait plus que mon oeil droit qui louchait si je ne mettais pas mes lunettes, aujourd’hui j’ai 39 ans et je suis très handicapé dans mon quotidien par ces vertiges et maux de tête, ça devient invivable, connaissez-vous un Ophtalmo posturologue en Vendée ou en Loire-Atlantique ?
    Cordialement
    Sandra

  6. troublesneurovisuels dit :

    Bonjour,
    Avez-vous aussi des symptômes au niveau de la posture, des douleurs musculaires ?
    Vous semblez avoir des troubles de la localisation spatiale, des troubles perceptifs, mais il faut aussi des signes musculaires pour avoir les trois grands signes cliniques d’une dysproprioception.

    Il y en a une ophtalmo-posturo sur Nantes, mais je ne peux vous donner son nom publiquement. Si vous avez un compte Facebook, demandez à rejoindre mon groupe, le fils d’une de mes membres est suivi par celle-ci; elle pourra échanger avec vous : https://www.facebook.com/groups/300127550111026/ .
    Si vous n’avez pas de compte Facebook, contactez-moi via le formulaire de contact du blog, ainsi j’aurai votre adresse e-mail pour vous donner le nom de cette ophtalmo : http://troublesneurovisuels.unblog.fr/me-contacter/
    Cordialement.
    Corinne

  7. Sophie Lemoine dit :

    Bonjiur je souffre de sdp . D un sadam severe corrigè plusieurs fois pais decompensation lors de chocs ou perte de gouttiere. J ai des semelles diagnostic tardifs il fallait commencé par là on m a tout fait a l envers . Gros probleme d occlusion aussi une gouttiere sur 50 m a enfin soulagé. Ma machoire s est formé de travers car amblyope. De naissance jai 10/10 a l oeil gauche et 1/10 au droit j ai fait pendant plus dun an de l orpthoptie mais avant davoir semelle et gouttiere les muscles de la machoire tirant sur les yeux je voyais double. Mais je me demande je serais toujiurs un peu de travers je regarderais forcement plus d un coté que de l autre je ne sais pas lequel suite a un choc cervicale je suis dans un etat catastrophiquz et maux de tete quotidien chronique le pire cervicalgie a gauche nerf d arnol et trijumeau coincé bref sadam. On me dit qu on ne peut rien faire pour les amblyopes vraies ? Je suis du nord est le coin nancy. Dijon troyes m interesse. Merci d avance

  8. troublesneurovisuels dit :

    J’avoue ne pas pouvoir répondre à votre question sur l’amblyopie. Avez-vous vu un ophtalmo-posturologue pour en discuter ? Pour ma part, je porte des prismes et j’ai pu constater qu’ils agissent sur la mâchoire, car j’ai des dents qui se sont un peu écartées (ma dentiste en était très surprise ;) ).

  9. Le Grand Louisette dit :

    Aimerais avoir les coordonnées de l’ophtalmo posturologue de Nantes J’habite à Angers 49. cordialement

  10. Pallegoix Bernadette dit :

    Bonjour,

    je souffre énormément des cervicales et du haut des épaules avec mes verres progressifs et plus qu’au début du port des progressifs car l’addition de près a augmenté. C’est une torture, comme être enfermée ds un carcan. Je suis très myope (- 10 ) et j’ai 2.75 d’addition de près (j’ai 60 ans), l’addition de près est trop forte mais même avec 2.50 , je souffre, je crois que les progressifs ne sont pas pour moi et que le mieux est de mettre des double foyers (ce qu’aucun des ophtalmos ne m’a conseillé!) Un ophtalmo-posturologue peut-il qq chose pour moi ? Merci

  11. troublesneurovisuels dit :

    Bonjour,
    Étant moi-même dysproprioceptive, je connais bien les symptômes que vous décrivez (douleurs nuque, épaules) qui peuvent effectivement être révélatrice d’un SDP, comme on peut le voir dans cet article du Dr Quercia :  » Parfois, devant des céphalées, une exophorie rebelle, une diplopie, une intolérance aux verres progressifs, des douleurs dorsales ou lombaires ou encore devant une suspicion de troubles des apprentissages chez un enfant, il faudra savoir réagir et poser le diagnostic. » (http://www.snof.org/public/expliquer/posturologie). Donc, oui un ophtalmo posturologue devrait pouvoir vous aider. Vous pouvez appeler le cabinet du Dr Quercia pour demander s’il y a un ophtalmo posturologue dans votre région : http://www.dysproprioception.fr/ Cordialement

  12. Sabine dit :

    Bonjour,
    Je vis sur Paris. Je souffre de migraines chroniques avec céphalées de tension. J’ai consulté un posturologue qui m’a envoyé faire de la rééducation des yeux mais cela n’a rien changé (peut-être que je ne suis pas aller assez loin sur cette rééducation). J’ai vu un autre posturologue à la retraite sur Paris qui travail avec un opticien qui a des connaissance en ophtalmo. Ces derniers m’ont indiqué que mon problème était lié à ma vision qui aurait un impact sur ma posture et donc sur mes migraines. Cependant je ne sais pas si ces deux hommes sont des escrocs car les tests qu’il m’ont fait faire sont des tests utilisés en psychologie (test de pression sur bras tendu). L’hypothèse donnée est cohérente mais le test me met dans le doute. D’autant plus qu’ils refuse de me donner la prescription de lunette sur laquelle le test a aboutit. Ils veulent que j’achète les lunettes chez eux uniquement, mais leurs prix est 2 fois plus cher que chez les chaines d’opticien (et très peu remboursé).
    Etes-vous basé à Paris ? Comment puis-je prendre rdv ? Si non, pouvez vous m’orienter vers des posturologue-ophtalmogistes en Ile-de-France ou alentours ?

  13. troublesneurovisuels dit :

    Je ne suis pas médecin, je suis une patiente. Je pense que les personnes que vous avez rencontrées ne sont pas très honnêtes …

Répondre

Thérapie Asie |
Themassagetube |
Hubert90 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Pharmanono
| Le blog de Jacques Le Houezec
| Sevragebenzo