Multiplication de fractions

*

image mentale nuage démon

*

Le calcul autour des fractions ou l’enfer des maths pour un enfant souffrant de troubles visio-spaciaux!

Récemment, j’avais partagé avec vous notre carte mentale réalisée à partir de la dernière leçon de maths de mon fils sur les écritures fractionnaires. Durant les vacances, nous avions revu la notion de réduction de fraction   qui me semblait bien comprise. J’ai donc naïvement cru que les opérations sur les fractions, pour l’instant les multiplications, allaient être facilement maitrisées par Loulou. Quelle erreur ! Les premières soirées passées sur des exercices portant sur la notion se sont révélées désastreuses : des numérateurs qui se retrouvent au dénominateur et inversement, des dénominateurs qui disparaissent mystérieusement ou se transforment en 0 …bref, la catastrophe ! Loulou s’énerve car il ne comprend pas pourquoi je lui dis que ça ne va pas et les exercices de maths se transforment en pugilat …Et tout à coup, j’ai réalisé que c’était peut-être à cause de ses troubles du regard qu’il avait autant de mal et qu’il fallait peut-être donner un sens à tout ça. Du coup, j’ai repris l’image mentale de Stylo Rouge et Crayon Gris, que nous utilisons depuis le CM1, avec le nuage et le démon et j’ai brodé une petite histoire autour de celle-ci. Que les profs de maths qui vont me lire ne s’en offusquent pas trop, elle n’a aucune rigueur mathématiques mais elle a eu le mérite de fonctionner …

J’ai donc expliqué à mon fils que les nombres du numérateur, qui sont au paradis dans leur petit nuage, refusent d’aller en enfer auprès du petit démon (la division de deux fractions ne sera pas abordée cette année). Et là, la lumière s’est faite !

Dans un premier temps, j’ai imposé à mon fils d’utiliser un code couleur dans ses exercices : bleu pour les numérateurs et les nombres entiers ou décimaux, rouge pour les dénominateurs. Ceci afin que la couleur vienne au secours du regard et l’aide à maîtriser la notion :

*

exemple exercice math

*

Puis il a beaucoup progressé et  a pu se passer de la couleur . Tout cela va demander à être encore consolidé, mais le progrès est manifeste !

Enfin, nous avons réalisé une carte mentale reprenant les différents cas rencontrés dans la multiplication d’une fraction :

*

image fraction blog

*

Voilà, un chose me paraît certaine, nous parents d’enfants dys devons faire preuve d’imagination et de créativité pour faire comprendre certaines notions à nos enfants, quitte à nous éloigner de la rigueur scientifique de l’école (en mathématiques comme en grammaire d’ailleurs) …

*

Note : Méthode efficace puisque Marc a eu 15,5/20 à son contrôle.

*

 

 


2 commentaires

  1. Himber dit :

    Personnellement je ne trouve pas que l’histoire soit sans rigueur mathématiques. Il faut souvent inventer des trucs pour faire sauter des verrous cognitifs. Ensuite vient le temps de la maturation et de l’acquisition.

Répondre

Thérapie Asie |
Themassagetube |
Hubert90 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Pharmanono
| Le blog de Jacques Le Houezec
| Sevragebenzo