SDP : Journal du traitement (I)

*

SDP : Journal du traitement (I) dans Journal du traitement proprioceptif 1003235-Edward_Lorenz_leffet_papillon

*

Une chose me semble certaine avec le SDP, c’est qu’il nous fait vérifier deux lois bien connues : l’effet papillon et la loi de Murphy (règle de l’ « emmerdement maximum »).

En effet, une variation infime sur un capteur de la proprioception va entraîner une cascade d’évènements  en positif … mais aussi en négatif. Et mon fils qui est particulièrement réactif va nous faire vérifier cette règle clairement (là, c’est l’effet papillon).

Mais quand la chaîne d’évènements nous entraîne vers un dérèglement du système, nous cumulons les ennuis et donc, nous vérifions la loi de Murphy. Chez mon fils, la dysfonction du système proprioceptif a entrainé un trouble de la posture avec des pieds valgus (+++) et a abouti chez lui à une maladie de Sever. La douleur que celle-ci provoque  au  niveau des pieds a,  quant à elle,  interféré avec la régulation proprioceptive et déréglé le système etc., etc.

*

*loi murphy

*

Quand le système est déréglé, on entre alors dans un cercle vicieux qu’il faut très rapidement stopper pour réenclencher la cascade d’évènements positifs. Mais au bout du compte, même si on avance de trois pas et qu’on recule de deux,  on avance !  Et nous comptons bien remporter la victoire contre le SDP !

*

Sans titre

*

Je tiens un journal de ce traitement et je le partage avec vous. Je surligne en bleu les améliorations et en jaune les dégradations dans les trois domaines touchés par la dysproprioception. Quand je vois le nombre d’éléments surlignés en jaune se succéder, je sais que le système est déréglé et qu’il faut retourner en consultation …

*

Journal du traitement de janvier à juin

*

Et pour résumer, en chanson, le SDP c’est ça :

Image de prévisualisation YouTube

 

 

Thérapie Asie |
Themassagetube |
Hubert90 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Pharmanono
| Le blog de Jacques Le Houezec
| Sevragebenzo